SIGNE : dessin, marque, geste, trace, mot, figure qui est interprétée et qui renvoie à autre chose (un objet réel ou une idée). Le bonhomme vert est le « signe » que je peux traverser, les sourcils froncés que je suis en colère, le pictogramme vêtu d’une jupe qu’il s’agit des toilettes pour dames.

___

PICTOGRAMME : Un pictogramme est un signe particulier. C’est un dessin très simple, savamment stylisé, qui communique quelque chose qui doit être clairement compréhensible.

___

SIGNALÉTIQUE : Système graphiquement cohérent de signes qui doivent être facilement interprétés afin d’informer ou d’orienter les passants.

___

REPRÉSENTATION : Représenter, c’est rendre présent, aux sens ou à l’esprit. Une représentation est une image faîte d’après modèle, plus ou moins fidèlement, mais sans jamais être complètement identique à ce modèle.

___

CARICATURE : Image, généralement humoristique et réalisée à charge, qui accentue certains aspects plutôt déplaisants, certains caractères apparents, d’un modèle.

___

SYMBOLE : Etymologiquement, le sym-bolique réunit, le dia-bolique divise. Le mot grec sumbollon désignait un morceau de poterie cassé, partagé en deux. Chaque amoureux, ou chaque associé, ou chaque contractant, conservait une moitié. L’assemblage parfait des deux parts était alors un signe incontestable de reconnaissance.

Le symbole est devenu un signe particulier : la représentation générale d’une idée ou d’une valeur, autour desquelles on peut se réunir. Le symbole appelle l’imagination vers spirituel suggéré.

Le symbole n’est pas strictement, comme l’allégorie, une idée représentée sous un aspect concret. Le symbole évoque un autre être que lui-même. Le symbole est chose (image, objet, être vivant…) auréolée d’une valeur ou d’un sens par quelque analogie. Ainsi la colombe qui s’envole évoque-t-elle, par son action comme par sa couleur, une dynamique de paix.